Poutine fait son grand discours en pleine crise sur Navalny et avec les Occidentaux

Vladimir Poutine prononce mercredi, en pleine crise avec les Occidentaux, son grand discours annuel sur ses ambitions pour la Russie, un évènement que les partisans de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny espèrent contester dans la rue avec des manifestations.

Le président russe sera très attendu sur les tensions croissantes avec l’Occident autour du sort de l’opposant, mourant selon ses proches, mais aussi du déploiement militaire russe près de l’Ukraine.

Sur le plan domestique, la crise économico-sanitaire due au Covid doit figurer en bonne place, d’autant que des législatives sont prévues en septembre.

Le mouvement d’Alexeï Navalny, l’opposant qui refuse de s’alimenter depuis trois semaines pour dénoncer ses conditions de détention, a appelé à des manifestations à 19H00 locales le long des neuf fuseaux horaires russes (+2 à +12 GMT).

PUBLICITÉ

« Il est temps d’agir. Il ne s’agit plus seulement de la liberté de Navalny, mais de sa vie », a souligné samedi son allié Léonid Volkov. L’opposant a été transféré lundi dans un hôpital carcéral.

Le ministère de l’Intérieur a prévenu qu’il ne tolèrerait aucun trouble à l’ordre public, rappelant que ces manifestations n’étaient pas autorisées.

Le précédent mouvement de contestation, après l’arrestation en janvier de M. Navalny, avait donné lieu à plus de 10.000 arrestations.

Puis, dès la semaine prochaine, un tribunal moscovite doit commencer l’examen d’une demande du parquet visant à classer comme « extrémistes » les organisations liées au détracteur numéro 1 de M. Poutine, ce qui exposerait tous ses militants à de longues peines de prison.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *