Recrutement de 5 000 enseignants : Les candidatures se feront en ligne

A handout photo distributed by the Senegalese Presidential Press Office shows Senegalese President Macky Sall preparing to a televised speech, on February 16, 2016 in Dakar. Sall said on February 16, 2016 the country's top court had rejected his proposal to cut his current presidential term by two years to five. Sall had proposed 15 reforms in all, including limiting presidential terms to two mandates and expanding the powers of the national assembly and the constitutional council. - RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS/ AFP / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / HO / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS


Dans son adresse à la Nation, le 3 avril dernier, le président de la République a annoncé le recrutement de 5 000 enseignants. Chargé de matérialiser cette directive présidentielle, le ministère de l’éducation nationale (Men) s’apprête à lancer l’appel à candidatures qui se fera en ligne et non par voie de concours, à travers la Fastef, comme le veut la procédure.

Il est à préciser aussi que ce recrutement ne tient pas en compte celui des 3 000 enseignants déjà en cours, indique le ministère de l’Education. «Le président Macky Sall a accédé favorablement à la requête de la Fastef et a autorisé le recrutement de 3 000 enseignants par voie de concours dont les 2 500 sont déjà en formation.

Ce quota est différent du nouveau autorisé par le président de la République, avec le recrutement complémentaire de 5 000 enseignants», renseigne le directeur de la Formation et de la Communication du Men, Mouhamadou Moustapha Diagne.

Ce dernier souligne que «les candidatures se feront sur présentation d’un dossier en ligne. Le ministère communiquera bientôt les éléments constitutifs du dossier de candidature».

Les 5 000 nouveaux enseignants seront des contractuels et pourront intégrer la Fonction publique, à l’obtention de leur diplôme professionnel, s’ils le souhaitent.

seneweb

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *