Les vérités incendiaires de Sokhna Maï Mbacké Djamil à Mamadou Ibra Kane

Quelques temps après la sortie démesurée du journaliste, M. Mamadou Ibra Kane,Sokhna Maï Mbacké Djamil réplique et dit ses vérités.

« Cher Monsieur Mamadou Ibra Kane,
Le Khalif Général des Mouride est un homme de paix, de tolérance et de générosité.
Son humanité, sa bonté et sa bienveillance dépassent les clivages sociaux et différences idéologiques. Il est un guide exemplaire et un père affectueux pour l’ensemble des sénégalais sans discrimination ni hiérarchisation aucune et sa disponibilité est offerte à tout citoyen désireux de le rencontrer
. »

À la Dame Mbacké Mbacké de continuer en ces termes : « la clé qui ouvre sa porte n’est pas celle du “politiquement correct” ni celle du “positionnement correct” et encore moins celle du “socialement correct”, la clé qui ouvre la porte de celui qui représente Cheikh Ahmadou Bamba sur terre, c’est celle de “toute conscience désireuse de se purifier, se raffiner, se bonifier. »

« Cheikh Mountakha est un ocean de miséricorde et de grâces qui imbibe tout sujet qui l’approche, dans ses vagues de perfectionnement et d’amélioration perpétuelles. »

PUBLICITÉ

En fin de plaidoirie, Mme Mbacké met davantage les points sur les i avant de rappeler au journaliste qui est le Khalif général des mourides, Serigne Mountakha. En effet, elle interpelle sans demi-mesure en ces mots : « sachez enfin, M. Kane, que s’il fallait être sans tâches ni défauts pour pouvoir rencontrer Serigne Mountakha Bachir, aucun être humain n’aurait le privilège de lui faire face. »

Canalactu.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *