Portrait d’un Médecin DR Oumou Deme Kebé, Cardiologue

Découverte

Par El-Badou Gning

Oumouhamed Khaleefah a fait son cursus scolaire à l’Ecole Moda Kane à la Cite Lamy de Thiès. Ferue de lecture, elle lit tout ce qui lui passe sous le nez même les romans de ses aînés.
Très tôt ,elle développe une capacité de mémorisation impressionnante. D’une fine intelligence, il lui arrivait de corriger sa maitresse qui, étonnée, ne manquait jamais de signaler ce fait à Aminata Kebe, qui raconte: « En primaire, Oumou recevait toujours des cadeaux en fin d’année. Ndeyssan damadane yakamti mou nieuw bama applaudirko néko wakhnaala bokoossi ». A cette dame, cette grande soeur dont Oumou porte le nom de sa maman, elle doit tout.
« Si elle ne m’encourage pas, personne ne le fera, car pour ma famille, ce n’est pas une exception », dit-elle.

Après un brillant passage au Lycée Malick SY, elle obtint son bac scientifique qui lui permit d’integrer la faculté de medecine et par la suite une spécialisation en cardiologie.
Diplomée d’un DU de cardiopathie congénitale en mi-chemin, d’un DU de cardio-oncologie université paris la Sorbonne, d’un DU echo Bordeaux, elle a terminé sa formation en intelligence de soi et typologie junguienne des personnalités et suit presentement ses modules de CNV.

Cela ne peut surprendre. Ses deux parents étant Hafizoul khouran, elle n’avait pas le choix. Sa chère et douce maman enseignait l’arabe et le coran et avait une grande générosité à partager ses connaissances. Oumou a allié l’ecole et les études coraniques depuis la petite enfance. C’est une érudit qui se cache. Elle sort facilement une sourate ou un Hadith pour étayer ses propos.

Chez cette Dame, ce n’est guère un extraordinaire parcours qui est important, mais ce magnifique état d’esprit et cette capacité de donner, tout donner, sans arrières pensées. Altruiste, sa générosité dépasse la norme. Très entière et sincère en amitié.

Dans sa famille elle est adorée, elle voue un amour et un respect à tout le monde. Sa compagnie est agreable, anti-stress, avec beaucoup d’humour. Partout où elle passe, elle laisse bonne humeur et sourire. Son empathie débordante la fait pleurer facilement .
Militante des causes nobles, elle fait des consultations medicales gratuites pour les femmes détenues et les enfants de familles démunies

Son homme son ombre, son coeur, sa force, son soutien inconditionnel la couve, l’aide toujours à traverser les épreuves de la vie avec de précieux conseils quelquefois entrecoupés par des éclats de rire.
« Mouhamed moy sama leipp Badou, moma diapalé bama aksi fi. Plus qu’un mari, c’est un frère, un confident », dit la jongué.
Le Ngoyaane, tout le monde le lui laisse. Elle l’adore.

Yalnako Yala lafal thiatt!

Nous sommes sur facebook.

Canalactu.com

Partager