Grève des enseignants : Hostilités entre le G7 et l’État du Sénégal

Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, Abdoulaye Ndoye (CUSEMS) et Cie qui ont dénoncé le non-respect des protocoles d’accord signés par l’Etat, informent que rien n’est exclu pour obtenir gain de cause.


Les syndicalistes, déterminés à voir leurs revendications satisfaites, durcissent le ton. Le G7 considère que la crise sanitaire ne saurait signifier le défaut de matérialisation des accords. Ainsi, ils ont exigé de l’Etat, l’apurement  du passif social avec les syndicalistes sur les différents protocoles d’accords, le paiement  des indemnités des examens professionnels.
Pour le G7, le système de rémunération doit être définitif, ce d’autant  que l’Etat qui s’était engagé à ne plus toucher le régime indemnitaire avant sa correction n’a pas respecté sa parole. (Senego)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *