Mali | Soumaïla Cissé sur son enlèvement : «Je n’ai subi aucune violence, ni… 🇲🇱

Afrique

➡️Soumaïla Cissé, kidnappé le 25 mars 2020, a été libéré jeudi dernier avec ses ex co-otages : Sophie Petronin, Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccali. Le chef de l’opposition malienne a déclaré n’avoir subi aucune violence, ni physique ni verbale. Il a été reçu par le Président de transition du Mali, Bah N’daw.

➡️Le chef de l’opposition malienne est libre. Soumaïla Cissé a même été reçu au Palais de Koulouba par le nouveau Président de transition du Mali, Bah N’daw, ce jeudi aux environs 23h, en compagnie de ses ex co-otages : Sophie Petronin, Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccali. C’était en présence du vice-président de la transition, colonel Assimi Goita, et du Premier ministre de la transition, Moctar Ouane.
➡️«Je n’ai subi aucune violence, ni physique ni verbale», a déclaré Soumaïla Cissé interrogé par nos confrères de l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (Ortm). Le chef de l’opposition au Mali a indiqué avoir passé six mois de détention dans le grand Sahara, dans des «conditions très difficiles, dans des mo­ments de quasi-isolement».

➡️Apparu en parfaite condition physique et morale, Soumaïla Cissé a donné quelques détails sur son processus de libération accéléré au lendemain de l’investiture du Président de la transition. «Dès le 26 septembre, il m’a été demandé de faire une vidéo pour donner signe de vie», a-t-il expliqué d’après nos confrères de maliweb.net. Selon l’ex-otage, il a été informé de l’effectivité de sa libération, le lundi 5 octobre 2020.

➡️«Il y a des délais liés au protocole et à la sécurité qui font que nous ne sommes pas arrivés plus tôt», a informé Soumaïla Cissé, avant de remercier l’Armée malienne pour son professionnalisme et le Peuple malien pour sa solidarité pendant ces moments difficiles.

M. Cissé, 70 ans, a été enlevé le mercredi 25 mars 2020, dans le Centre du pays, précisément dans son fief de Niafunké, par des hommes armés.

Partager