Caricatures du Prophète Mahomet : Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos

Photo Macron au palais France

Dans un entretien à la chaîne Al-Jazeera, le Président français a reconnu que le monde musulman pouvait être « choqué » par les caricatures du prophète Mahomet (PSL), mais qu’elles ne pouvaient en aucun cas justifier les violences.

Les caricatures de Mahomet, qui ont placé la France au cœur d’une polémique internationale, ne peuvent pas être une justification de la violence, a déclaré Emmanuel Macron auprès de la chaîne Al-Jazeera.

« Je comprends qu’on puisse être choqué par des caricatures, mais je n’accepterai jamais qu’on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c’est notre vocation de les protéger », a mis en exergue le Président de la République.

L’intégralité de l’interview de près d’une heure accordée à Al Jazeera, qui a été enregistrée au Palais de l’Élysée, devrait être diffusée aujourd’hui à 17h00, rapporte Le Figaro.

PUBLICITÉ
Partager