Russie-Afrique : Pour son retour sur le continent, la Russie s’appuie sur trois secteurs économiques qu’elle maîtrise bien – les hydrocarbures, le secteur minier et le nucléaire

Économie International

Pour son retour sur le continent, la Russie s’appuie sur trois secteurs économiques qu’elle maîtrise…
Les relations entre la Russie et l’Afrique ont une longue histoire. Le plus grand poète russe, Pouchkine (1799-1837), a des origines africaines : son arrière-grand-père, un « abyssin », fut anobli par Pierre le Grand et devint son ami.

Au temps de l’URSS, le Kremlin voyait l’Afrique comme un champ de bataille géopolitique, y menant une « guerre froide »assez chaude contre l’Ouest et ses alliés. Il soutenait les gouvernements et les mouvements rebelles socialistes, directement ou via ses alliés (notamment cubains). Chacun a en tête le « Che » revenant bien déçu de sa rencontre avec Kabila père et ses guérilleros. De nombreux présidents africains (le Namibien Sam Nujoma, l’Angolais José dos Santos) firent leurs études en Union soviétique, comme des dizaines de milliers de médecins, d’ingénieurs et d’économistes africains.

Après la chute de l’URSS, la Russie se retira quasi-complètement du continent et n’y retourna qu’à la fin des années 2000, au point que la Russie n’est que le vingtième partenaire commercial de l’Afrique(20 milliards USD d’échanges, contre environ 200 pour la Chine en 2019).Le symbole de l’intérêt accru de la Russie pour l’Afrique est le sommet Russie-Afrique qui s’est tenu en grande pompe en 2019 à Sotchi, rassemblant 45dirigeants africains.

Pour son retour sur le continent, la Russie s’appuie sur trois secteurs économiques qu’elle maîtrise bien – les hydrocarbures, le secteur minier et le nucléaire – outre le secteur de la sécurité et de l’armement.

Dans le secteur des hydrocarbures, les entreprises russes sont présentes au Maghreb (Rosneft en Egypte, Gazprom en Algérie et en Lybie) comme en Afrique subsaharienne.

Partager

1 thought on “Russie-Afrique : Pour son retour sur le continent, la Russie s’appuie sur trois secteurs économiques qu’elle maîtrise bien – les hydrocarbures, le secteur minier et le nucléaire

Comments are closed.