Iddrissa Seck revient à la charge avec ses quatre règles…

À l’occasion du magal Kazu Radiab commémorant la naissance de Serigne Fallou Mbacké, Idrissa Seck s’en est profité pour s’adresser une nouvelle fois aux sénégalais. Cette fois, il donne des leçons de vie à toutes les couches sociales.

Idrissa Seck alias ndamal kadior dit ses vérités sans demi-mesure. Selon Idy, la première règle est un antidote aux « fake news » et aux « manipulations » de ceux qui ne souhaitent pas la manifestation de la Vérité et qui veulent l’ensevelir dans le bruit et la violence. La voici: « Ô vous qui vous souciez de votre sécurité et de celle des autres! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair, de crainte que par inadvertance, vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ». Cette règle est essentielle à méditer en ces temps de « fake news » où sur des réseaux sociaux, invectivent, insultent, menacent et fanfaronnent les habitants de la « montagne de la stupidité »(peu de compétence, beaucoup d’arrogance) et dont s’écartent noblement ceux de la « vallée de l’humilité » ou du « plateau de la maîtrise », (beaucoup de compétence, beaucoup d’humilité), selon l’effet Dunning-Krueger ».
Par la grâce de Dieu, le peuple sénégalais est intelligent et difficilement manipulable dans la durée. Passée l’émotion, il se range toujours du côté de la Vérité, une fois bien informé et éclairé.

Deuxième règle: « Et si deux groupes…se combattent, faites la conciliation entre eux. Si l’un d’eux se rebelle, combattez le groupe qui se rebelle jusqu’à ce qu’il se conforme à l’ordre…Puis, s’il s’y conforme, réconciliez-les avec justice et soyez équitables… »

Troisième règle: « Ceux qui se soucient de leur sécurité et de celle des autres ne sont que des frères. Établissez la Concorde entre vos frères… ».

PUBLICITÉ

Les deuxième et troisième règles sont à méditer par les médiateurs et régulateurs sociaux à qui nous devons tous renouveler notre gratitude et notre reconnaissance pour avoir contribué à sauver notre pays et son image, tout comme y a concouru la robustesse de nos institutions civiles et militaires.

Le leader de Rewmi pourtsuit en ces termes, pour nous acteurs politiques et économiques, qui sommes dans la compétition et parfois la rivalité, voici une quatrième règle: « Ô vous qui vous souciez de votre sécurité et de celle des autres!

Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux…Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux ».

Je conclus: « La Paix ne se trouve pas dans une chose sans l’embellir. Et elle n’est pas ôtée d’une chose sans lui nuire »

Que ceux qui aiment le SÉNÉGAL d’un amour sincère et inconditionnel, transcendant tous les intérêts personnels, se MOBILISENT, ENSEMBLE, pour PROTÉGER et PRÉSERVER la PAIX, la STABILITÉ et la TERANGA du SÉNÉGAL.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *