Situation en Guinée et dans la sous région le cadre unitaire de l’islam inquiet

Religion

Appréciant la situation chaotique de plusieurs pays de la sous-région, le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal exprime son inquiétude face aux menaces qui pèsent sur la stabilité politique et sociale ainsi que sur la paix sociale.
Ces menaces sont d’autant plus graves que la sous-région risque de connaître un effet de contagion qui affecterait tous les pays dont le Sénégal. En effet, la crise politique en cours en Côte d’Ivoire et en Guinée prend des relents violents et frôle la guerre civile du fait des incertitudes liées à des processus électoraux corrompus et manipulés par des hommes politiques peu conscients de l’avenir des sociétés ouest africaines et du vivre ensemble dans nos pays. S’y ajoutent les troubles au Nigéria et au Mali, deux pays déjà fragilisés par le djihadisme et les problèmes qu’il génèrent du point de vue de leur souveraineté et de la sécurité humaine. Au demeurant, les conséquences de la multiplication des crises dans les pays d’Afrique de l’ouest affecteront irrémédiablement notre pays qui se retrouverait dans le tourbillon d’incertitudes impactant la paix sociale dont la protection est l’un des objectifs du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal.
Pour toutes ces raisons, nous nous faisons le devoir d’appeler les autorités sénégalaises à déployer des efforts diplomatiques préventives, au sein des institutions pertinentes comme la CEDEAO pour empêcher un embrasement qui nuirait durablement à la stabilité de toute la région.
Nous appelons également les autorités religieuses et coutumières du Sénégal et de la sous- région à user de leur influence sur les forces sociales et politiques pour ramener la confiance dans les processus électoraux ainsi que la sérénité, et à prendre des décisions concertées et conformes aux intérêts supérieurs de nos pays et de nos sociétés.
Le Président Cheikh Ahmed Tidiane SY
Dakar, le 24 octobre 2020

Partager