Covid-19 : Une mutation du virus constatée chez les visons au Danemark.

photo d'un Vison

Les visons, nouvelles victimes collatérales de la crise sanitaire mondiale. Le Danemark, premier exportateur de ces petits mammifères prisés pour leur fourrure, a décidé d’abattre la totalité des 17 millions de visons élevés sur son territoire. En effet, la Première ministre danoise Mette Frederiksen a annoncé ce mercredi l’abattage des visons du pays, affirmant qu’une version mutée du SARS-Cov-2 avait été transmise par ces animaux à douze personnes.

Des mesures ont aussi été prises pour endiguer chez les hommes la propagation de cette nouvelle forme du Covid-19. Ainsi, le royaume a annoncé jeudi 5 novembre des restrictions spécifiques pour plus de 280 000 habitants du nord-ouest du pays, afin d’empêcher de nouveaux cas chez l’homme d’une mutation du coronavirus provenant des visons, qui pourrait selon Copenhague menacer l’efficacité d’un futur vaccin humain.

« Dès ce soir, les citoyens de sept communes du nord du Jutland sont vivement encouragés à rester dans leur propre commune pour empêcher la propagation de l’infection », a dit la Première ministre Mette Frederiksen lors d’une conférence de presse. Danois et étrangers sont sommés de ne pas aller dans le secteur où restaurants, bars et transports publics seront fermés à partir de samedi.

PUBLICITÉ
Partager