Clédor Séne – un couteau à double tranchant : « j’appelle au calme, mais je n’ai pas peur de la prison…»

Lors de son passage sur un plateau sur la chaîne de télévision Sen TV, notamment à l’émission NDOUBELANE, l’activiste Clédor Séne est revenu de fond en comble sur certains faits liés aux dernières manifestatons de 2021. A ce sujet, Clédor appelle tout le monde au calme tout en arguant qu’il n’a pas peur de la prison.

En effet, à en croire M. Séne, « chaque camp veut se rallier l’opinion. On doit rester zen et arrêter de parler dans le vent. »
S’agissant des négociations qui ont faciliter la libération des prisonniers politiques, Clédor rend un vibrant hommage au khalif général des mourides, Serigne Mountakha Bachir Mbacké. Sous ce rapport, l’activiste affirme que « le pays était totalement en feu mais grâce à Serigne Bass Prokhane qui a diligenté toutes les négociations, le calme est revenu. » A cet effet, l’invité de NDOUMBELANE rappelle que la société civile et la classe politique rendent hommage au khalif général des mourides qui s’est porté garant de raisonner toutes les parties qui étaient en conflit.

Clédor Séne de poursuivre en ces termes : « le seul et simple fait qu’on a la présence de Serigne Mountakha Bachir Mbacké dans les phases de négociation doit être une source de motivation. D’ailleurs, l’opposition respecte ses engagements par rapport aux décisions prises lors des négociations pour la cessation des manifestations. »

Pour rappel, le marabout avait bien reçu Clédor Séne et Assane Diouf à Touba, après leur libération de prison.

PUBLICITÉ

Canalactu.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *