Dr Souleymane Loucar : Les pertes de mémoire, des symptômes gênants de la vie quotidienne !

L’amnésie = incapacité partielle ou totale à se souvenir ou à stocker des informations.

Quel est votre type d’amnésie ?

Oubli de faits récents = amnésie antérograde ou de fixation, vous ne les avez pas stocké.

Oubli de faits anciens= amnésie rétrograde, difficultés de remémoration.

PUBLICITÉ

Oubli d’un événement précis, d’une période donnée = amnésie lacunaire, zone d’ombre, black out sur cet événement ou de la période.

On a aussi d’autres sous types d’amnésies tels que l’amnésie épisodique (oubli d’une conversation récente par exemple), l’amnésie prospectives ( oubli d’une programmation tel un rendez-vous…).

Quelle tranche d’ âge ? Pour quelles amnésies ? Pour quelles causes ?

Chez l’enfant on parle de l’amnésie infantile avec Dr Awa Dieye Sow : le concept d’amnésie infantile désigne classiquement l’absence (avant deux ans) puis la relative pauvreté (jusqu’à six ans) des souvenirs relatifs aux premières années de la vie. Mais c’est une défaillance de la mémoire qui est normale et physiologique.

On retrouve les amnésies antérogrades chez les enfants atteints de troubles dys ou de déficience intellectuelle.

Chez l’adolescent et l’adulte jeune :

Les amnésies antérogrades, épisodiques ou prospectives sont souvent dues :

  • aux états de stress post traumatique
  • Aux états anxieux, dépressifs avec troubles de l’attention, de la concentration, du sommeil.
  • Aux troubles du sommeil. Un sommeil satisfaisant est indispensable pour une bonne mémoire.
  • Aux états épileptiques.
  • A certains Psychotropes et drogues comme l’alcool.

Les amnésies lacunaires souvent après un épisode de confusion mentale , de traumatisme psychique ou cérébrale.

Les amnésies rétrogrades moins fréquentes font penser à une atteinte cérébrale infectieuse, vasculaire, tumorale….

Chez la personne relativement âgée et chez le senior en plus des amnésies et de ses causes retrouvées précédemment, les pathologies les plus retrouvées sont :

  • Le trouble cognitif léger de type amnésique qui est un intermédiaire entre fonction cognitive normale et démence, sans cause neurologique, psychiatrique ou médicale autre. On y note plus des amnésies épisodiques et prospectives sans critères objectifs de la démence. Il présente un taux élevé d’évolution vers la démence d’ Alzheimer selon certaines études.
  • Les demences neurodégénératives comme l’Alzheimer et les démences secondaires où on retrouve des amnésies antérogrades au début puis des amnésies rétrogrades, avec désorientation temporo spatiale et troubles du comportement.

La Prise en Charge des Amnésies :

  • Elle repose sur le traitement de la cause.
  • Impose très souvent de revoir son mode de vie, son hygiène du sommeil, de développer ses activités physiques et intellectuelles.
  • On peut prescrire des médicaments qui augmentent les capacités cognitives, d’efficacité variable, relative.

PRENEZ SOIN DE VOTRE MÉMOIRE !

Dr Souleymane Loucar, Psychiatre centre hospitalier régional Amadou Sakhir MBAYE de Louga

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *