Gestion des ordures à Tivaouane: Le Maire Diagne Sy MBENGUE et l’UCG à l’assaut.

Sur invitation du Maire Mamadou Diagne Sy MBENGUE, l’UCG, conduite par son coordinateur Mass THIAM et la Mairie de Tivaouane ont fait l’état des lieux sur la gestion des déchets dans la sainte ville.
Cette tournée qui a démarré par une visite de courtoisie au Préfet de Tivaouane Makane MBENGUE, s’est poursuivie par la visite des quatre points de regroupement normalisés (PRN) dont l’état d’avancement des travaux est à plus de 90 % ainsi que le Centre de Regroupement et de Commercialisation (CRC), avant de terminer par le Centre intégré de Valorisation des Déchets (CIVD) où sont statationnés quatre bennes tasseuses, deux camions, une trentaine de caissons (poubelles de grande taille), 8 tricycles, une centaine d’attelages pour chevaux etc..
Tout cet arsenal va permettre une gestion optimale et intégrée des ordures dans la sainte ville; coût de l’investissement: près de 5 milliards de F CFA sur ce site de 20 ha sis au quartier Goumoune.
Mais en attendant la fin des travaux prévue au plus tard en décembre 2021, des mini PRN sont installés dans certains coins de la commune et un plan d’action étalé sur 3 mois va permettre une mise à niveau comprenant éradication de 5 décharges sauvages; désensablement, désherbage et embellissement de certaines artères.
Par ailleurs les hôpitaux et centres de santé ainsi que le Palais des hôtes Seydi Hadji Malick SY construit par le Président Macky SALL, bénéficieront d’un dispositif d’entretien permanent avec le recrutement de 75 jeunes chargés de balayage et autres activités connexes.


A terme, la gestion des PRN, CRC et CIVD va générer 400 à 500 emplois dans la chaîne des valeurs allant de la pré-collecte, la collecte, le tri et la valorisation des déchets.
Il est à signaler que le système en soit est un système moderne qui fera de la gestion des ordures une véritable attraction dans un environnement d’une réelle économie circulaire avec de fortes répercussions dans les secteurs agricole et énergétique, par la production d’engrais et de courant électrique à partir des déchets.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *