Le collectif des religieux pour la préservation de la paix civile recherche activement Adji SARR…

Ousmane Sonko

« Ku xam fu mu nék, nga dimali ñu. Moom rék la ñuy weur, nguir meuneu motali sunuy tanku diamm ! »

Après avoir eu un entretien franc et ouvert, pendant 1h30 d’horloge, avec le leader du Pastef, OUSMANE SONKO, ce samedi 27 février, à son domicile, à la Cité Kër Gorgui, le « Collectif des religieux pour la préservation de la Paix civile », coordonné par ABBÉ JACQUES SECK et assisté par JAMRA, cherche toujours, pour équilibrer sa médiation, à rencontrer la plaignante, ADJI SARR. Mais en vain.

« Nous ne nous décourageons pas… Nous cherchons toujours… Et partout. », selon Mame Makhtar Gueye.

La médiation continue!

PUBLICITÉ
Partager