Sonko

Ousmane Sonko : « ils veulent un autre dossier, ils ne l’auront pas… »

À la Une Actualité

Face à la presse, lors de son ultime déclaration à la veille de sa rencontre de ce mercredi 3 mars 2021 avec le juge d’instruction du 8ème cabinet, Samba Seck, le leader du PASTEF, M. Ousmane Sonko, rassure ses partisans.

En prélude, ce dernier a beaucoup insisté sur le fait que le PASTEF peut bel et bien fonctionner sans son leader de toujours. En effet, celui-ci estime que les sénégalais ne sont pas uniquement derrière Ousmane Sonko, mais aussi soutiennent une idée politique, un plan d’action bien ficelé pour le développement du Sénégal.
En outre, M. Sonko laisse entendre que sa décision d’aller répondre à la justice est motivée par le fait qu’il pourrait y avoir un rapport de force entre ses sympathisants et les forces de l’ordre. Ayant conscience des éventuels troubles à l’ordre public et des violences physiques, il prend la décision de ne vouloir pas être le point focal desdits événements.
De surcroît, il considère que son refus de répondre au juge pourrait être considéré, par les autorités judiciaires, comme une résistance qui ouvrirait d’autres brèches à ceux qu’il pense être ses ennemis.
Après avoir foncièrement remercié les sénégalais et ses avocats, il promet de se rendre au tribunal comme convenu. De même, il invite les autorités policières à cesser leurs actes de torture contre les personnes détenues dans les locaux des différents commissariats sur l’étendue du territoire

Cheikh T Mbengue Canalactu.com

Partager