Disparition en mer d’une centaine de jeunes sénégalais : Le député Abdou Mbow adresse une question écrite au PM

Le président du groupe parlementaire BBY a adressé une question écrite au premier ministre Ousmane Sonko pour l’interpeller sur les solutions pour faire face aux drames de l’immigration irrégulière.

« Il nous est difficile encore une fois de faire face à une tragédie nationale, qui a vu près d’une centaine de nos compatriotes périr en mer au large des côtes mauritaniennes.

Nous ne sommes plus au temps de la campagne présidentielle durant laquelle, adossé à votre manque d’expérience, vous promettiez à chaque jeune de ce pays une allocation mensuelle de 150.000 francs, pour leur éviter de prendre la mer et de fuir ce pays, dont les dirigeants selon vous, n’avaient aucune solution alternative pour la jeunesse » a écrit le parlementaire demandant au chef du gouvernement, « quelles solutions propose-t-il à cette jeunesse désemparée, pour mettre fin à ce phénomène » ? D’après le député, ceci pourrait être plus facile pour eux, en tant que parlementaires de comprendre en écoutant le premier ministre s’exprimer sur sa déclaration de politique générale, rapporte Dakaractu.

« Peut-être que si vous aviez sacrifié à la possibilité de venir devant la Représentation Nationale pour faire, conformément à la Constitution, votre Déclaration de Politique Générale et ainsi y décliner vos orientations, votre cap et vos objectifs, cette jeunesse aurait pu les considérer comme une boussole plus certaine que celle des passeurs et faiseurs de morts aux mains desquels la déception face à un régime qui entame son mandat par le mensonge et la fourberie, les aura abandonnés. Il devient urgent, Monsieur le Premier Ministre, de me dire que comptez-vous prendre comme, mesures et politiques à engager, sans délai, pour cette brave jeunesse dont la bonne foi a été abusée par vos utopiques promesses. Le pays et tous ceux qui n’avaient pas lu votre livre « SOLUTIONS » attendent les vraies solutions, celles qui entre autres, empêcheront ces drames récurrents » espère le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar qui dit attendre avec impatience « la réponse qu’il souhaite claire et précise sur cette situation de la jeunesse ».

Partager

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.