Sonko aurait-il déjà relevé les défis de Adji Sarr ?

Tout au début du mois de février dernier, une dame inconnue de tous, Adji Sarr, masseuse à son état, porte une plainte pour viol contre la personne de Ousmane Sonko, leader du parti politique PASTEF. Étant au cœur des débats, secouant la toile et le pays, l’affaire est toujours de mise. En effet, pas plus tard qu’hier, Adji Sarr sort de sa cachette pour une première fois depuis les terribles événements et, en a profité pour mettre une patate chaude dans les mains de M. Sonko. À ce sujet, Mme Sarr défie son supposé violeur de jurer publiquement qu’il n’y a jamais eu quelque chose entre eux.

L’ironie du sort, c’est l’anticipation de Ousmane Sonko ou de ses acolytes aux propos de Adji Sarr. De ce fait, le jour même de sa libération, publiquement, à la place de l’obélisque, Ousmane avait juré au nom de Dieu que les accusations portées sur lui sont toutes fausses. Et, au leader de PASTEF d’affirmer ceci : « c’est un complot politique ourdi par le Président de la République Macky Sall ».

Placé sous contrôle judiciaire depuis le jour même de la levée de sa garde à vue, Ousmane Sonko est interdit de se prononcer sur le dossier.

PUBLICITÉ
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *