Ouf de soulagement chez les usagers du péage suite à de nombreuses plaintes prises en considération par l’État du Sénégal.

L’État du Sénégal vient de conclure un contrat dont les clauses portent sur la gestion de l’autoroute à péage. En effet, toujours décrié par les usagers qui, je rappelle, ne cessent de fustiger la cherté des tarifs imposés par le concessionnaire. À en croire quelques automobilistes, l’usage du péage est tout simplement un mal nécessaire. Pis, ça participe au développement des entreprises privées qui s’enrichissent sur le dos des particuliers. Cependant, ces pertinentes doléances ne sont tombées dans l’oreille d’un sourd. Car L’État du Sénégal, détenteur des prérogatives de puissance publique, a revu le contrat initial afin de pouvoir entrer dans le capital de la société concessionnaire de l’autoroute à péage (SECAA) à hauteur de 25%. Les parties ont paraphé l’accord global qui marque la stabilisation du processus de renégociation des contrats de concession. Selon un communiqué, l’entrée du Sénégal dans le Capital de SECAA consacre la participation de l’État dans la gouvernance de la concession avec tous les avantages y afférent. Espérons que les tarifs seront, à leur tour, revus à la baisse.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *