Ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines Biram Souleye Diop et le Secrétaire général de l’Opep

Pétrole : Le Sénégal intègre officiellement l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)

Après avoir produit son premier baril de pétrole offshore il y a quelques semaines, le Sénégal franchit une autre étape décisive en intégrant officiellement l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). L’intégration a été officialisée, le lundi 1er juillet 2024, à Vienne (Autriche), à l’issue d’une rencontre entre le Ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines Biram Souleye Diop et le Secrétaire général de l’Opep, Haitham Al-Ghais, au siège de l’organisation.

« Désormais dans le cercle restreint des pays producteurs de pétrole », a déclaré le Ministre du Pétrole, exprimant sa satisfaction quant aux échanges portant sur les enjeux et les opportunités offerts par cette nouvelle adhésion. Cette intégration est perçue comme un potentiel stimulant pour la croissance économique et la création d’emplois au Sénégal.

Selon le document de programmation économique et budgétaire pluriannuelle (DPBEP), la première cargaison commerciale issue du champ pétrolier de Sangomar est prévue pour ce début juillet. La production annuelle est estimée à 11,7 millions de barils de pétrole brut pour 2024, dont 4,34 millions de barils seront destinés au marché domestique.

L’exploitation du champ de Sangomar permettra de récupérer près de 630 millions de barils de pétrole et 2,4 Tcf (trillions de pieds cubes) de gaz naturel, tant associé que non associé. Le concept de développement choisi comprend une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) rattachée à une architecture sous-marine de collecte et de transport des hydrocarbures. Cette infrastructure est cruciale pour atteindre les objectifs de production fixés pour l’année.

Les projections financières sont également prometteuses. Pour l’ensemble des réserves d’hydrocarbures du pays, les recettes attendues de leur exploitation s’élèvent à un montant global de 576,3 milliards FCFA. Pour l’année 2025, les recettes sont estimées à 127,7 milliards FCFA, 205,4 milliards FCFA pour 2026 et 243,2 milliards FCFA pour 2027.

Il est important de rappeler que l’OPEP est une organisation intergouvernementale visant à négocier avec les sociétés pétrolières sur des aspects tels que la production de pétrole, ses prix et les futurs droits de concession. L’adhésion à l’OPEP intervient après que le Sénégal a rejoint le Forum des pays exportateurs de gaz (GCEF) le 1er mars 2024. Selon les autorités sénégalaises, cette double adhésion permettra au pays de bénéficier de l’expérience des autres membres, notamment dans le cadre de projets majeurs comme Grand-Tortue Ahmeyim et Yakaar-Teranga.

Avec cette avancée majeure, le Sénégal renforce sa position sur la scène énergétique mondiale, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités économiques et stratégiques.
Avec BIG

Partager

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.