LES PREMIÈRES DOSES DE VACCIN DISPONIBLES AU SÉNÉGAL EN MARS 2021.

Initiative Covax : La Chine promet 110 millions de doses de vaccins anti-covid

Santé

La République populaire de Chine s’est engagée à mettre « immédiatement » 110 millions de doses de vaccins Sinopharm et Sinovac à la disposition de l’Initiative internationale COVAX contre la pandémie de Covid-19, a appris l’APS de la représentation diplomatique chinoise au Sénégal. 

« Des laboratoires pharmaceutiques chinois vont fournir immédiatement 110 millions de doses de vaccins Sinopharm et Sinovac approuvés en début d’année par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’Initiative COVAX », rapporte un communiqué. 

Il ajoute que ces 110 millions de doses « viennent en complément aux 500 millions de doses et de concentrés déjà fournis à plus de 100 pays et organisations internationales ». 

Cette décision des autorités chinoises intervient « à un moment où le variant Delta du nouveau coronavirus présente un risque croissant », souligne le communiqué. 

Guo Xuejun, directeur général adjoint du département des affaires économiques internationales du ministère chinois des Affaires étrangères, a récemment indiqué à l’agence de presse Xinhua que la Chine avait également soutenu activement d’autres pays en développement dans la production de vaccins, afin d’accroître la capacité mondiale de production de vaccins. 

« La Chine a toujours répondu aux besoins nationaux et étrangers en matière de vaccins contre la Covid-19 », a souligné M. Guo, ajoutant que son pays est opposé « au nationalisme dans le domaine des vaccins ».

Avec l’aide du gouvernement chinois, les entreprises chinoises de vaccins ont réalisé une production conjointe de vaccins dans des pays tels que les Émirats arabes unis, l’Indonésie, la Malaisie, l’Égypte, le Brésil, la Turquie, le Pakistan et le Mexique, avec une production supérieure à 200 millions de doses, a indiqué M. Guo.

L’Initiative COVAX, codirigée par l’Alliance Gavin, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), vise à assurer un accès juste et équitable aux vaccins à l’échelle mondiale.

L’OMS fait valoir que l’accès mondial et équitable au vaccin, qui protègera en particulier les agents de santé et les personnes qui encourent le plus grand risque de contracter la maladie, constitue l’unique moyen d’atténuer l’impact de la pandémie en santé publique et au niveau économique.
L’engagement de la Chine de mettre 110 millions de doses à la disposition de la Chine intervient au moment où de nombreuses voix s’élèvent contre la « fracture vaccinale » entre le Nord et le Sénégal.
Ces voix font observer que quelque 3,3 milliards de doses ont été jusque-là distribuées dans le monde, dont seulement 1 % dans les pays les moins développés.

Au regard de l’objectif initial, le programme codirigé par Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS est loin d’être satisfaisant.

Le dispositif prévoyait la livraison de 2 milliards de doses dans le monde en 2021, dont au moins 1,3 milliard, à 92 pays à faible revenu pour début de 2022. Ce qui devait permettre à l’ensemble des pays participants de vacciner au moins 20 % de leur population.

Un objectif qui ne sera pas atteint, le mécanisme Covax n’ayant fourni que seulement 100 millions de doses aux 135 territoires participants. 

Avec APS

Partager