Alioune Ndao : “Le régime de Macky Sall va bientôt finir, Antoine Diome doit faire attention…”

L’ancien Procureur près la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite Alioune Ndao donne des conseils à son collègue Antoine Diome, dans l’exercice de ses fonctions de ministre de l’Intérieur. Il lui demande de revoir surtout sa communication, qu’il juge calamiteuse. Des propos tenus lors du séminaire de l’UMS, sur l’indépendance de la justice, organisé ce jeudi 25 mars.

La communication du ministre

Alioune Ndao pense Antoine Diome a intérêt à faire beaucoup attention et “éviter que les politiciens ne le mettent dans le gouffre parce qu’il a sa carrière de magistrat devant lui”. De plus, rajoute-t-il, sa communication est à améliorer. “Depuis qu’il est à ce poste de ministre de l’intérieur, sa communication est calamiteuse. Il s’adresse mal aux Sénégalais. Or, un ministre de l’Intérieur est au-devant de la scène et quand quelqu’un est mis au-devant de la scène, il doit savoir parler”, a-t-il fait savoir.

L’ancien procureur près la CREI, relevé de ses fonctions en plein procès, d’inviter toujours son collègue magistrat à savoir raison garder, parce que le mandat de Macky Sall va bientôt finir car il ne peut pas faire un 3è mandat.

PUBLICITÉ

Macky Sall n’a plus que trois ans de pouvoir

“Antoine Félix Diome doit faire attention parce que le régime de Macky Sall va bientôt finir. Tout le monde sait que Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat. Lui-même le sait. La Constitution est claire. Nul n’a le droit d’avoir deux mandats consécutifs. Donc, que Antoine fasse attention. Macky Sall n’a que trois ans qui lui restent au pouvoir. Qu’il ne te mette pas dans des situations difficiles. Il est un politicien et il peut sortir facilement de cette situation. Ceux qui soutiennent le contraire sont avec lui et ils ne lui disent que ce qui lui plait. Ils sont de mauvais conseillers. Un bon conseiller, c’est celui qui va dire à Macky Sall qu’il n’est pas meilleur que les 16 millions de sénégalais, c’est le bon Dieu qui a voulu qu’il soit président et la Constitution prévoit deux mandats. Je lui conseille de respecter ces deux mandats et de partir”, avertit-il.

Il me prenait comme son propre grand frère

Alioune Ndao de rappeler par ailleurs, qu’il a eu à travailler avec l’actuel ministre de l’Intérieur, qui le considérait comme son grand frère. “C’est quelqu’un avec qui j’ai travaillé avant la CREI. Il était sous ma direction quand j’étais au parquet général. Il venait me voir quand il avait des difficultés. Il me prenait comme son propre grand frère. Il me disait des choses qu’il ne disait pas à son père. On avait des liens très proches. “

Senego

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *