Inclusion de l’affaire Fulbert Sambou et Didier Badji dans la loi d’amnistie : Ismaila Madior Fall parle d’un « lapsus » pour se justifier

L’ancien ministre de la Justice sous Macky Sall, Ismaila Madior Fall est au cœur d’une polémique pour avoir affirmé par « inadvertance » lors d’une émission à la 7TV, mercredi 03 juillet 2024 que « l’affaire Fulbert Sambou et Didier Badji est incluse, en principe, dans la loi d’amnistie ».

Face à la vague d’indignation suscitée par ces dires, Ismaila Madior a dans une note, parvenue à PressAfrik, tenu à présenter ses « excuses auprès des téléspectateurs et de toutes personnes que ces propos auraient choqués » tout en précisant dans ses explications que sa réponse est un « lapsus ».

« Au cours de l’émission de mercredi soir avec Maimouna Ndour Faye sur la 7 TV, réagissant à une curieuse relance inattendue sur l’éventuelle intégration de « l’affaire Didier Badji et Fulbert Sambou » dans le champ d’application de la loi d’amnistie, j’ai, spontanément et par inadvertance, répondue par « en principe oui » », a expliqué l’ancien ministre de la Justice.

Par ailleurs, Ismaël Madior Fall est revenu sur ses propos soulignant que ladite affaire des sous-officiers n’a rien avoir avec la loi d’amnistie initiée par son mentor.  « Je tiens à préciser que cette affaire n’a aucun rapport avec la loi d’amnistie. Ma réponse est tout simplement un lapsus dont je voudrais m’excuser auprès des téléspectateurs et de toutes personnes que ces propos auraient choqués », a-t-il précisé.

Partager

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.