Policier tué à

Policier tué à Rufisque : Les craintes de la famille sur le traitement judiciaire de l’affaire

À la Une Justice

La famille de Lat Grand Ndiaye, policier tué au mois de mai dernier, continue de réclamer justice. Son frère Cheikh Ndiaye redoute une volonté de la justice à chercher à étouffer l’affaire.

C’est le frère aîné de la famille qui fait, d’emblée, le récent de l’événement malheureux . “Lat Grand Ndiaye a été mortellement fauché au rond-point de Rufisque communément appelé “Diouty beu” dans la nuit du mercredi eu jeudi 27 mai 2021. Lorsque que la catastrophe s’est produite, nous étions en train de s’affairer autour des funérailles en priant pour notre frère, notre parent, notre ami et en recevant les condoléances des amis venus de partout. Le vendredi, on l’a enterré dans son village natal. Le samedi et dimanche, c’était le weekend. Le lundi on a porté plainte au commissariat de Rufisque par l’intermédiaire d’un représentant de la famille et qui a été auditionné“, a déclaré sur Rfm, Cheikh Ndiaye.

Surprise

La famille dit avoir été surprise, lorsqu’en portant plainte le lundi, on les appelle la nuit du mardi pour les informer qu’il se pourrait que les malfaiteurs soient jugés demain mercredi. “A partir de là-bas, nous avons commencé à avoir des doutes parce que des gens ont volé des coq, des poules, des œufs, ils sont dans les prisons pendant 2 à 3 ans sans jugement et on se précipite pour juger, en moins d’une semaine, des vandales qui ont fauché Lat Grand Ndiaye“, pesté Cheikh Ndiaye.

Source : Senego

Partager