uvs

Enseignement supérieur : Un étudiant de l’UVS coûte plus cher à l’Etat (Enquête)

À la Une Éducation

A côté de l’impertinence pédagogique de la nouvelle plateforme virtuelle, le coût semble militer en défaveur de l’Uvs. En effet, hors l’emprunt de 3,5 milliards qui avait été consenti pour développer la plateforme, la construction et l’équipement des espaces numériques ouverts (Eno) continue d’engloutir plusieurs milliards. Au final, soutient Dr Ba,

« Entre la construction des Eno, la production des cours, la subvention des ordinateurs ; l’Etat se retrouvera à payer plus cher pour un étudiant orienté à l’Uvs que pour un étudiant à l’Ucad ». En effet, sur les 50 Eno prévus, « 24 ont acquis un financement », annonçait le coordonnateur de l’Uvs Moussa Lô.

Sur ces 24, cinq ont été financés par la Banque africaine de développement (Bad), les 19 autres le seront par l’Etat et ses démembrements (11 par le budget consolidé d’investissement de l’Etat Bic et 8 par l’agence de régulation des télécommunications et des postes Artp). En plus de bénéficier d’un ordinateur subventionné à 50 mille francs Cfa et d’une clé de connexion offert avec 3 gigas mensuel (actuellement en 5 et 10 gigas), un étudiant de l’Uvs jouit de tout autre avantage qu’ont les autres étudiants des universités classiques: bourse et aide financière.

Il faut signaler que jusqu’en 2021, sur les 50 ENO prévus, seuls 5 (1/10) ont été réceptionnés et que les ordinateurs promis aux étudiants de l’Uvs sont devenus une denrée si rare que le ministère est obligé de faire des subterfuges en lésant certains étudiants.

Partager