Ousseynou Ly pastef et Moustapha Diakhaté.

Monnaie locale à Ziguinchor : Ousseynou Ly “corrige” Moustapha Diakhaté

Actualité

L’annonce d’une monnaie locale à Ziguinchor, une fois maire de la commune, par Ousmane Sonko, fait déjà couler beaucoup d’encres. Ousseynou Ly de Pastef ne rate pas de « corriger » Moustapha Diakhaté, qui a aussitôt dénoncé le projet du leader de Pastef.

In extenso !

En politique, l’absence de culture générale indispose !

Allez demander au vieux Diakhaté, s’il connaît « L’eusko », « La Ginette » ou « La luciole ». Toutes sont des monnaies locales complémentaires ayant cours en France. Demandez-lui également si ces monnaies locales utilisées respectivement en pays basque, à Lyon et à Ardèche Sud ont fait de ces endroits des zones séparatistes qui se sont soustraites à la France et à l’EURO ? Tonton ikra (jangal) ga bañ !

Il suffit de quelques clics pour interroger Mr Google et il vous proposera une intarissable documentation au sujet de cette innovation financière. Si tonton Diakhaté avait poussé sa curiosité intellectuelle plus loin que ses jolis grands-boubous, il allait tomber sur ce résumé de la thèse doctorale de Mr Tristan Dissaux portant sur le thème « Les monnaies sociales et complémentaires : un outil du développement pour le contexte africain » datant de 2013.

Curieux ! Dans ce résumé Mr Dissaux fait état d’une expérience de monnaies régionales au Sénégal préparées par le centre de recherche CEFDEL (consultable ici www.veblen-institute.org/IMG/pdf/tristan_dissaux.pdf).

Faut pas leur en vouloir, lui et ses semblables. Le Pdt SONKO est trop en avance sur eux. Certains auront beau à se débattre pour sortir du mohicanisme politique mais ils n’y parviendront pas. Ce n’est pas qu’ils ne veulent pas mais tout simplement parce qu’ils ne sont plus des hommes de leur époque. Et malheureusement ce sont des hommes comme lui qui inondent nos plateaux télés-radios pour nous offrir, disent-ils, leur expertise et science sociale en TOUT. Ha les hommes d’état, comme ils savent si bien se targuer.

Tonton Moustapha Diakhaté, je sais qu’il est impossible de retourner dans les bancs mais armes toi d’un ordinateur connecté à internet, demandes à un de tes neveux de t’assister pour que tu découvres enfin l’univers des connaissances que t’offre INTERNET. Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Ikra la Yalla wax !

Ousseynou Ly

Partager