Président nigérien Mohamed Bazoum.

« Une courte lettre ouverte au Président nigérien » (par Brahima Traoré)

Contribution

L’actuel Président du Niger, un certain Bassoum, doit apprendre, et non comprendre, que :

✓son règne se limite à la frontière de son pays ;

✓son aliénation mentale vis-à-vis de la France n’engage que sa personne et son pays ;

✓son soi-disant « soutien » à la France vaut traîtrise ;

✓son maître, la France, a toujours été et demeure impérialiste ;

✓son « pseudo ami », la France, a toujours été et demeure un mal pour l’Afrique francophone ;

✓son espoir aveugle fondé sur la France est une montagne qui va, tôt ou tard, accoucher d’une souris ;

✓sa foi en la France est une grosse turpitude ;

✓ses récents propos envers le Mali sont de nature désobligeante, inconséquente et inamicale ;

✓enfin, il doit redescendre sur terre, se ressaisir, se remémorer de l’histoire politique française, et faire face à la réalité actuelle, qui saute aux yeux.

TRAORÉ Brahima (Mali)

Partager