Premier débat entre Donald Trump et Joe Biden : une foire d’empoigne du début à la fin


À cinq semaines de la présidentielle américaine du 3 novembre, Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés pour la première fois, mardi soir, lors d’un débat télévisé qui a donné lieu à un duel plus que musclé. Les attaques personnelles et la cacophonie ont souvent empêché les propositions de fond d’émerger. 


Cacophonie, foire d’empoigne, chaos… Les mots ne manquent pas pour qualifier le premier débat qui a opposé, mardi 29 septembre, Donald Trump à Joe Biden, les deux candidats à la présidentielle américaine de novembre.

Ces échanges étaient si acrimonieux que les téléspectateurs en ont presque oublié le fond des thèmes évoqués. Questionnés tour à tour sur la Cour suprême, la crise sanitaire et économique, les violences policière et le racisme systémique, ou encore l’intégrité des élections, chaque candidat a tenté de marquer des points sans vraiment réussir à parler de son programme.

Le président républicain, distancé dans les sondages par son rival démocrate, a passé les 90 minutes du débat à tenter de discréditer Joe Biden. Il l’a accusé d’être manipulé par la gauche radicale et de ne pas oser prononcer les mots « la loi et l’ordre ». Il a aussi ouvertement questionné l’intelligence de l’ex-vice-président, critiquant l’université qu’il a fréquentée et rappelant qu’il était plutôt mauvais élève. Donald Trump s’en est pris également aux supposés conflits d’intérêt du fils de Joe Biden, Hunter, en rappelant le travail de ce dernier pour une firme gazière ukrainienne.


Questionné sur ses impôts – il n’aurait payé que 750 dollars de taxes en 2016 et 2017, selon le New York Times – Donald Trump a botté en touche, affirmant avoir payé « des millions de dollars d’impôts ». Il a en même temps admis avoir profité des crédits d’impôts accordés par l’administration Obama-Biden.

Partager