Sénégal : Les vérités du médiateur de la République

À la Une Actualité

Dans sa sortie de ce dimanche 7 mars 2021, le médiateur de la République, M. Alioune Badara Cissé n’a pas manqué d’être ferme, objectif et véridique pour une nouvelle fois. Discours très motivé par le l’attitude des autorités gouvernementales sénégalaises face aux vagues de manifestations de ces derniers jours sur la quasi-totalité du territoire national.

À ce sujet, les manifestants exigent la libération du leader du PASTEF, M. Ousmane Sonko et les autres détenus politiques dans l’affaire de viol opposant O. Sonko à Adji Sarr.
D’emblée, A. B. C fustige l’usage des armes à feu des forces de l’ordre contre les manifestants. Dans cette même lancée, il avance que les forces de l’ordre sont fatiguées. Mais aussi cela ne justifie pas la présence regrettable de l’armée dans les rues. Il se désole du comportement de cette dernière affirmant qu’elle n’a pas vocation à tirer sur les civils.
S’adressant au Président de la République, le médiateur décrit le silence titanesque observé par ce dernier depuis que le Sénégal est en feu. En effet, il lui assène ses vérités en ces termes : « cette jeunesse est orpheline de votre présence ».
Avant de terminer son discours digne d’un cours magistral, le cri du cœur du médiateur de la République ne laisse aucunement en rade tout le ras-le-bol des sénégalais. En ces mots judicieusement choisis, il affirme que : « le Sénégal est en insécurité. Le peuple sénégalais est pauvre. Il y a un déséquilibre quant à la répartition des richesses. Le gouvernement ne voit que Dakar et quelques autres localités infimes ».
Pour rappel, le médiateur de la République a été le Ministre des Affaires Étrangères du Sénégal avant d’être nommé à son poste actuel.

Partager