USA : Véritable casse-tête dans la sélection du jury devant juger le présumé meurtrier de George Floyd

Mort de George Floyd

Derek Chauvin, policier chevronné à la carrière contrastée, présumé coupable de la mort de George Floyd est remis en liberté sous caution, l’accusé s’est présenté mardi devant la justice vêtu d’un costume gris et muni d’un carnet, sur lequel il a consciencieusement pris des notes, tandis que les jurés potentiels passaient sur le gril. La sélection du jury relève du casse-tête : sur les neuf premières personnes auditionnées mardi, toutes ont reconnu avoir eu vent de l’affaire. Certaines ont admis avoir déjà forgé leur opinion, ont critiqué la police.

Plusieurs jurés potentiels ont confié être inquiets pour leur sécurité. Leur anonymat est pourtant protégé et les caméras qui filment les audiences doivent les garder hors cadre. Seuls deux hommes blancs et une jeune femme métisse ayant un oncle policier ont convaincu les parties de leur impartialité. Les membres du jury reviendront devant le tribunal le 29 mars pour le début des débats de fond. La phase d’examen des jurés potentiels reprendra mercredi et durera trois semaines.

Jusqu’ici, les policiers américains faisaient rarement l’objet de poursuites pour usage excessif de la force, les jurés ayant souvent tendance à leur accorder le bénéfice du doute.

PUBLICITÉ
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *