Photo Kara sécurité et leur guide Modou Kara.

Affaire  « Kara sécurité » : le Procureur vient de prendre sa décision

À la Une Justice

Après 48 heures de garde à vue et deux retours de parquet, les 40 « gestionnaires » et « éducateurs » des centres de redressement dénommés « Kara sécurité » arrêtés samedi dernier viennent d’être placés sous mandat de dépôt. Une information judiciaire est ouverte et le dossier a atterri au 8e cabinet.

Arrêtés pour les faits d’association de malfaiteurs, traitement inhumain à l’encontre d’individus, coups et blessures volontaires, les « gestionnaires » et « éducateurs » des centres de redressement dénommés « Kara sécurité » risquent gros.

En effet, suite à leur audition avec le parquet, les « talibés » de Serigne Modou Kara ont été placés sous mandat de dépôt. Le représentant du ministère public a confié leur dossier au juge Mamadou Seck du 8e cabinet en plus d’ordonner l’ouverture d’une information judiciaire non sans requérir plusieurs mandats de dépôt.

Partager