Revue de presse sénégalaise du mardi 8 décembre 2020

Revue de presse : Les sujets politiques mis en exergue

Les sujets politiques continuent de s’imposer aux quotidiens dans leur édition de ce week-end, commentant notamment l’ouverture de la session ordinaire unique 2022-2023 de l’Assemblée nationale.

« Nous sommes surveillés et attendus par le peuple sénégalais », lit-on dans les colonnes du journal le Soleil, citant le président de l’Assemblée nationale Amamdou Mame Diop.

Ce dernier, faisant référence à la préparation du marathon budgétaire, au travail de commission et à la constitution des commissions, a invité les députés à agir avec « responsabilité et efficacité lors de leurs travaux », rapporte le même journal.

Ce qui explique un peu le titre du journal le Quotidien : « le sermon de Amadou Mame Diop », qui qualifie « d’épisode malheureux » le spectacle qui a suivi l’installation du bureau de la quatorzième législature le 12 septembre dernier.

« Nous pouvons avoir des points de vue divergents, à nous de les jouer avec responsabilité et efficacité », a dit le président de l’Assemblée nationale dans le journal l’AS.

D’un autre côté, dans l’opposition, les quotidiens s’intéressent aussi à la réorganisation du parti Pastef-les Patriotes d’Ousmane Sonko, qui prépare « la mère des batailles », selon Walfquotidien.

« Cette restructuration a permis d’absorber certaines formations comme le Rnd +dont+ le désormais ex-secrétaire Dialo Diop devient vice-président en charge des questions panafricaines et mémorielles et Madièye Mbodji de Yonnu askan wi élevé au rang de vice-président du Pastef qui va s’occuper de la vie politique nationale », ajoute le même journal.

« Sonko redistribue les rôles au PASTEF », affiche aussi à sa Une Vox Populi.

Mouvements d’humeur dans l’aviation

La grève des contrôleurs aériens préoccupe également les journaux Enquête, Walquotidien et l’AS.

« Danger dans le ciel », lit-on à la Une de Enquête, selon lequel journal, durant la grève, « le minima de la séparation entre deux avions n’a pas été respecté ».

Enquête annonce par ailleurs une réunion, du comité des ministres l’organe suprême de l’Asecna ce lundi à Dakar.

Le journal Bès bi le jour s’éloigne de la politique au profit de sujets de sociétés, en faisant un dossier sur la nouvelle « génération de jeunes filles ».

Prenant le prétexte de la journée internationale de la fille célébrée le 11 octobre, avec en toile de fond le sacre d’une jeune sénégalaise au concours mondial de récitation de Coran à Dubaï, le journal dresse le portrait des « fille-rtés » dans leurs domaines et « la génération 2.0 et ses dérives ».

« La fille était le miroir de ce que sa mère était », a répondu au journal le conteur Massamba Guèye.

Partager