Al Makhtom : L’exemplarité d’une mystique réclusion

Bien avant son accès au Khalifat le 09 Décembre 2012, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane s’est claquemuré dans un isolement ésotérique, mystique et énigmatique qui fit de lui un Guide d’exception. Sa vie a été un permanent mouvement vers le Divin, de l’Extérieur vers l’Intérieur. Il distinguait, en virtuose du Juste, le Réel de l’Irréel.

Rien pour lui ne saurait être réel qui ne soit divin. Il avait l’ingéniosité d’interrompre mystiquement son rythme vital par des retraits de sacrifice du Moi qui lui permettait d’atteindre un Suprême Soi.

Il ne possédait rien et n’était possédé par rien si ce n’est Allah, aurait dit Aboul Hassan Al-Nuri, parce que dans sa perspective d’Homme de Foi, Allah est Tout, au-dessus de tous et de tout, à la fois immanent et transcendant. La vie humaine et la nature ont toujours été pour lui une théophanie qui témoigne de l’Unicité d’Allah. L’élégance de son propos, le cachet original de son débit vocal, le charisme envoûtant de son regard pénétrant et de son faciès illuminé furent une grâce divine. Tout, en lui, reflétait l’Eternel dans le Devenir.

Son charme atavique et son incommensurable érudition furent une expression de la transcendance radicale d’Allah. Son art de vie est une géométrie cultuelle qui mène à la mosquée qui, à son tour, mène à la prière. Aujourd’hui après avoir accompli si merveilleusement sa mission il a rejoint le Firmament de la Divinité, Lumière des Cieux et de la Terre, laissant une communauté orpheline et attristée qui reçoit de son retrait définitif l’alchimie d’un message divin.

PUBLICITÉ
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *