Khoutbeu du vendredi 19 mars 2021

Tu sais, Seigneur, Toi qui sondes les coeurs et les esprits, combien tout ce qui
ternit l’image de marque de ma religion, combien tout ce qui viole Tes commandements, combien tout ce qui retarde la marche de mon pays vers plus de bonheur, de prospérité, de paix, de justice, de Foi et d’espérance me chagrinent profondément
(Cheikh Seydi El Hadj Abdoul Aziz SY Malick).

Mame Boye SY wakhal!
Sa rew mangi taakk… Gayaa’ngay tamanté ndeumm, kounek di wakh langa khamal sa morom cilou niaaw.
Mame, ce développement tant attendu ne viendra certainement pas, douniou dem fen ndakh talouniou liguey. Pourtant, le travail de demain, c’est l’effort personnel d’aujourd’hui, dit-on.

le musulman se doit de s’écarter des choses douteuses susceptibles de fragiliser sa religion et d’affaiblir sa certitude, quand bien même il en tirerait une grande fortune.
Wérenté boudoul jékh, cilo amoul aucune connaissance, nattou rawouko !

Le Prophète SWS dit :
« Abandonne ce qui te trouble au profit de ce qui apaise ton coeur. » Il dit également : « Le serviteur n’atteint le rang des vertueux que lorsqu’il délaisse une part des choses bénignes par crainte de tomber dans les choses malignes. »
Wa Allâhou A’lam !

PUBLICITÉ

Soutoureu Daahimane
JOUMAH MOUBARAK !

Par El Badou Gning

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *